2012 04 beijing 15879 pixabayPékin est la grande ville où l'approvisionnement en eau est le plus compliqué au monde : depuis mai 2011, la disponibilité en eau dans la capitale de la Chine a chuté jusqu'à atteindre moins de 100 m3 par habitant, dix fois moins que le seuil de carence de 1 000 m3 d'eau par an et par habitant.

Il faut dire que la ville a explosé : elle compte 20 millions d'habitants en 2012, contre 13,6 en 2000...


Les solutions envisagées par le gouvernement pourraient avoir des conséquences environnementales et sociales dramatiques : les nappes souterraines sont déjà surexploitées et les détournements de fleuves - en plus de favoriser leur pollution - soulèvent de nombreux problèmes pour la population.

Reste la désalinisation de l'eau de mer, grâce à une usine de dessalement en construction.

Source 
Courrier International


Référence : Disponibilité d'eau : les différents seuils (m3/habitant/an)


Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr