Le climat de la Terre et son évolution vous intéresse mais vous n'êtes pas sûr(e) de tout comprendre ?

Un nouveau site propose des réponses scientifiques et rigoureuses sur le climat, avec des contenus en prise directe avec la recherche actuelle et deux niveaux de lecture : des réponses accessibles à tous et des réponses contenant des explications plus détaillées.

Le diagnostic de la qualité de l’air des établissements recevant de jeunes enfants devait devenir obligatoire à partir du 1er janvier 2015. La mesure a été annulée et remplacée par un guide de bonnes pratiques. Les dizaines d’organismes qui ont investi dans des capteurs et une accréditation pour réaliser les campagnes de mesures ne sont pas ravies d'une revirement de situation à 3 mois de l'échéance... et les spécialistes de la qualité de l'air non plus. Faut-il regretter cette obligation de mesurer les polluants intérieurs ?

En 2013, plus de 600 catastrophes naturelles ont entraîné des mouvements importants de population : 22 millions de personnes ont du abandonner leur habitation d'après le dernier rapport de l'IDMC (Internal Displacement Monitoring Center).
87% des déplacés vivent en Asie, mais aucun continent n'est épargné. Et la tendance globale est très clairement à une hausse importante des déplacements induits par des événements climatiques majeurs.

Les zones artificialisées (bâtiments, routes, parkings,...) représentait environ un dixième du territoire français en 2012.

Une augmentation de 10% par rapport à 2006 et de 30% par rapport à 1993... alors que, dans les mêmes intervalles, la population n'augmentait que de 5% et 10% environ.

Les subventions aux voitures de société accordées dans les 27 pays de l'OCDE + l'Afrique du Sud représentent 26,8 milliards d'euros de manque à gagner en 2012.
Les seules subventions aux voitures de fonction pèsent donc près de 150 milliards d'euros puisque cette sous-imposition aggrave aussi la pollution atmosphérique locale, les rejets de gaz à effet de serre, les embouteillages, les accidents de la route et les troubles de santé pour un coût estimé à 116 milliards d'euros.

Miguel Cañete sera peut-être effectivement validé un jour à un poste à total contre-emploi à la Commission européenne. Comment l'Europe peut-elle se retrouver avec un Commissaire Climat-Energie qui est un baron du pétrole réputé pour ses décisions contre l'environnement ? C'est sur-réaliste...
Mais c'est ce qui arrive quand on doit - démocratiquement - composer une équipe de sport collectif avec plusieurs joueurs égocentriques.
Voici le processus - plus ouvert que jamais - qui régit la formation de la nouvelle Commission, avec un décryptage "2014".
En cas de Commission "mal ficelée", on ne pourra qu'en vouloir aux Etats membres et aux députés qui pensent "pays" et "parti" avant de penser compétences et communauté. Mais rien n'est encore joué à ce jour...

Selon une étude de fin 2013, si les Français se déplaçaient plus à vélo, l'impact sur les finances nationales se compterait en centaines de millions d'euros chaque année.
Pour un trajet quotidien, 75% des Français démarrent leur voiture et 2,4% (572 000 personnes) enfourchent leur vélo. Pourtant, l'automobile est à la fois coûteuse - 0,27 €/km sur trajets courts - nuisible à l'environnement - émission de CO2 et particules - et à la santé, ne serait-ce que par sa contribution à la sédentarité.

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr