La forêt amazonienne est la plus grande forêt tropicale au monde, avec plus de 6,7 millions de km² de surface. Elle est répartie sur huit pays (notamment le Brésil, la Bolivie et le Pérou).

On y trouve plus de 300 espèces d'arbres par hectares (136 dans les forêts françaises), 30 % de la faune et de la flore mondiale, 10 % des mammifères terrestres, 15 % des plantes connues et on estime à 5 millions le nombre d'espèces de plantes et d'animaux dans cette forêt dont une grande partie est encore inconnue et n'existe nulle par ailleurs. 220 000 indiens brésiliens vivent dans la forêt et dépendent de ses ressources en bois, en nourriture et en plantes médicinales.

Le bassin amazonien est l'un des plus grands bassins versants au monde : ses rivières comptent pour plus de 15 % des affluents se déversant dans les océans. Le fleuve Amazone, long de plus de 6 600 km, est le deuxième plus grand cours d'eau au monde et contient les plus grandes réserves de poissons d'eau douce de la planète.

2012 11 IRD bassin amazone

Source : IRD - institut français de recherche pour le développement

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr