logo TA STGLe 14 septembre 2018, à la demande d'Alsace Nature, le Tribunal administratif de Strasbourg a suspendu le permis d'aménager un viaduc près du chateau de Kolbsheim car ce permis a été donné à Arcos / Vinci par le Préfet du Bas-Rhin le 26.10.2017 en se basant sur une étude d’impact trop ancienne et un avis insuffisant de l’architecte des Bâtiments de France.

Communiqué de presse du Tribunal administratif de Strasbourg
Strasbourg, le 14 septembre 2018

"Le Tribunal administratif de Strasbourg suspend le permis d'aménager du viaduc de la Bruche (GCO)

L’essentiel :
Le tribunal administratif de Strasbourg a été saisi de plusieurs requêtes à l’encontre des actes permettant les travaux de préparation et de construction du Grand contournement Ouest de Strasbourg (GCO) et notamment l’ouvrage franchissant la vallée de Bruche à proximité du château de Kolbsheim.
Par la décision de ce jour, les juges des référés du tribunal administratif de Strasbourg suspendent le permis d’aménager délivré à cet effet le 26 octobre 2017 en constatant que l’urgence était caractérisée et que deux moyens étaient, en l’état de l’instruction, de nature à faire naitre un doute sérieux quant à la légalité de la décision.

Les faits et la procédure :
Le 26 octobre 2017, le préfet du Bas‐Rhin a délivré un permis d’aménager. Cet acte a pour objet la création d’un viaduc qui bordera le domaine du château de Kolbsheim. Cet édifice constitue un monument historique et les travaux à sa proximité doivent faire l’objet d’une autorisation de l’architecte des Bâtiments de France en application de l’article L. 632‐2 du code du patrimoine.
Suite à l’engagement de travaux de déboisement sur le tracé du GCO, l’association Alsace Nature a présenté au tribunal une requête en référé tendant à la suspension du permis. Dans une formation solennelle composée de trois juges des référés en application de l’article L. 511‐2 du code de justice administrative, le tribunal a rendu une ordonnance le 14 septembre 2018.


La décision de ce jour :

Par l’ordonnance de ce jour, les juges des référés du tribunal administratif de Strasbourg suspendent le permis d’aménager.
Ils estiment d’abord que la condition d’urgence à laquelle est subordonné le prononcé d’une mesure en référé suspension est remplie dès lors qu’il n’est pas suffisamment démontré que la société ARCOS ne pourrait pas engager les travaux autorisés par le permis.

L’association requérante soutenait notamment que le permis était vicié par :
‐ L’absence d’étude d’impact actualisée, rendue obligatoire en vertu de l’article R. 441‐5 du code de l’urbanisme. Ce dispositif s’appliquerait effectivement au projet litigieux dès lors que l’Etat devait être regardé comme maitre d’ouvrage au sens de l’article 6 de l’ordonnance du 3 août 2016 par l’effet de la directive 2011/92/UE.
‐ L’insuffisance de l’avis de l’architecte des Bâtiments de France. En se bornant à indiquer que « l’ensemble des composantes du projet fera l’objet de validations in situ sur échantillons et prototypes », il n’aurait pas rendu d’avis définitif.

Les juges des référés ont estimé que ces deux moyens étaient de nature à faire naitre, en l’état de l’instruction, un doute sérieux quant à la légalité du permis d’aménager."


pdf button Communiqué de presse du 14 septembre 2018

pdf button Ordonnance TA du 14 septembre 2018


 Plan global du projet (document Arcos / Vinci)

2017 02 18 GCO arcos a355 aire de services

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.