Toutes les ressources que la Terre peut produire en 2015 ont été consommées le 13 août. Entre ce "Jour du dépassement" et le 31 décembre 2015, on vivra donc "à crédit" : 6 jours avant la date fatidique en 2014 ! Cette sur-consommation a commencé vers 1970 et s'accélère depuis : ce "jour de dépassement" se situait début octobre en 2000... et en 1961, l'humanité ne consommait que 75% des ressources naturelles générées par la planète pour l'alimentation, le textile, le bois et l'absorption des gaz à effet de serre.

L'Union européenne a signé un accord sur le climat le 23 octobre 2014 par lequel les 28 pays membres s'engagent à atteindre d'ici 2030 divers objectifs chiffrés pour la production d'énergie et ses impacts sur le climat.
Entre "Hourra !" et "Honte à vous !", les réactions varient...
Quelles sont les ambitions ? Sur quoi portent-elles exactement ?
Voilà quelques éléments pour comprendre où cet accord PEC2030 a placé le curseur.

Une éclipse qui voile le soleil pendant deux heures a forcément un impact sur la production d'énergie d'un pays, surtout s'il a misé sur l'énergie solaire.
Mais lequel ?
L'éclipse solaire du 20 mars 2015 a servi de test pour la régulation énergétique dans un moment où les énergies intermittentes varient brutalement. Et les effets en France et l'Allemagne - aux politiques énergétiques différentes - ont été comparés. Instructif.

La politique américaine de soutien à l'énergie solaire a déjà rendu le prix de cette énergie inférieur ou égal au prix de l'électricité conventionnelle dans 10 de ses États.

En 2016, ce sera le cas dans 47 États (donc dans tous à l'exception de 3 !) si le soutien fiscal de -30% décidé pour cette filière est maintenu jusque là (ce qui est actuellement prévu).
Et dans 36 États même si cet avantage était diminué de 10%.

La consommation française de carburants routiers n'a pas évolué en 2014 (la hausse annoncée de 0,3 % par rapport à 2013 entre dans la variation statistique).
Elle reste à 50 millions de mètres cubes d'après le Comité professionnel du pétrole.

La proportion de gazole reste stable - et énorme - à ~81% de l'ensemble des carburants routiers en France.

Les Prix Pinocchio de l'environnement sont organisées par l'association Les Amis de la Terre.
Cette année, ils ont rassemblé 61 043 votants ( + 50% par rapport à 2013*) qui ont désigné les vainqueurs annuels du greenwashing.
Tous les nominés pour chacun des trois Prix ont gagné la mise en ligne de pétitions associées aux nominations. Mais il fallait bien des vainqueurs... ce sont Shell, GDF-Suez et Samsung !

Le climat de la Terre et son évolution vous intéresse mais vous n'êtes pas sûr(e) de tout comprendre ?

Un nouveau site propose des réponses scientifiques et rigoureuses sur le climat, avec des contenus en prise directe avec la recherche actuelle et deux niveaux de lecture : des réponses accessibles à tous et des réponses contenant des explications plus détaillées.

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.
  • À la découverte des plantes sauvages utiles

    À la découverte des plantes sauvages utiles

    Connaître les plantes sauvages de nos régions peut se révéler très utile : nombre d'entre elles sont aromatiques, médicinales, tinctoriales, dépolluantes, insecticides... ou toxiques ! Ce livre, richement illustré de photos, permet de mieux comprendre les différentes espèces de plantes sauvages de nos régions et d'en reconnaître plus d'une centaine. Il comporte pour chacune une présentation concise et claire (et un "pour éviter les confusions" bien utile pour certaines !) ainsi que ses principales propriétés et usages possibles (alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, écologiques,...).

Les dernières vidéos

  • Réchauffement climatique : mai 2019 affiche +1,2°C

    Réchauffement climatique : mai 2019 affiche +1,2°C

    Mai 2019 a été globalement l'un des trois mois de mai les plus chauds depuis 1979, avec +1,2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle. En mai 2019 : cyclone Fani, inondations et bourrasques de vent en Europe,... les intempéries anormales font partie des effets du réchauffement climatique(source Copernicus)
  • Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff sur les risques du réchauffement climatique, en 1979 dans "les dossiers de l'écran" (archive INA).
« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr