Les zones artificialisées (bâtiments, routes, parkings,...) représentait environ un dixième du territoire français en 2012.

Une augmentation de 10% par rapport à 2006 et de 30% par rapport à 1993... alors que, dans les mêmes intervalles, la population n'augmentait que de 5% et 10% environ.

Les subventions aux voitures de société accordées dans les 27 pays de l'OCDE + l'Afrique du Sud représentent 26,8 milliards d'euros de manque à gagner en 2012.
Les seules subventions aux voitures de fonction pèsent donc près de 150 milliards d'euros puisque cette sous-imposition aggrave aussi la pollution atmosphérique locale, les rejets de gaz à effet de serre, les embouteillages, les accidents de la route et les troubles de santé pour un coût estimé à 116 milliards d'euros.

Miguel Cañete sera peut-être effectivement validé un jour à un poste à total contre-emploi à la Commission européenne. Comment l'Europe peut-elle se retrouver avec un Commissaire Climat-Energie qui est un baron du pétrole réputé pour ses décisions contre l'environnement ? C'est sur-réaliste...
Mais c'est ce qui arrive quand on doit - démocratiquement - composer une équipe de sport collectif avec plusieurs joueurs égocentriques.
Voici le processus - plus ouvert que jamais - qui régit la formation de la nouvelle Commission, avec un décryptage "2014".
En cas de Commission "mal ficelée", on ne pourra qu'en vouloir aux Etats membres et aux députés qui pensent "pays" et "parti" avant de penser compétences et communauté. Mais rien n'est encore joué à ce jour...

Selon une étude de fin 2013, si les Français se déplaçaient plus à vélo, l'impact sur les finances nationales se compterait en centaines de millions d'euros chaque année.
Pour un trajet quotidien, 75% des Français démarrent leur voiture et 2,4% (572 000 personnes) enfourchent leur vélo. Pourtant, l'automobile est à la fois coûteuse - 0,27 €/km sur trajets courts - nuisible à l'environnement - émission de CO2 et particules - et à la santé, ne serait-ce que par sa contribution à la sédentarité.

L'épandage aérien est déjà théoriquement interdit en France - suite à une directive européenne - depuis 2009, mais des dérogations restaient possibles.

Et les dérogations accordées continuaient de faire débat... et de provoquer des incidents à l'abord des champs ainsi traités.

Il fallait trancher. C'est fait !

2014 09 miguel canetePremier exercice du nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker : proposer une équipe pour la prochaine Commission Européenne. Dans sa proposition, un seul et même commissaire sera responsable de l'énergie et de l'action pour le climat.
Tenir ces deux manettes en même temps semble frappé au coin du bon sens. C'est pourtant une première...
Et on risque finalement de le regretter au vu du casting ! Car l'espagnol Miguel Arias Cañete est à peu près tout, sauf soucieux d'environnement... comme il l'a montré en tant que responsable politique en Espagne.

Le droit français vient d'intégrer la collecte gratuite et sans obligation d'achat des Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) par les enseignes commerçantes.
Cette transcription de la directive européenne relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) en droit français a été publiée au Journal officiel par le décret n° 2014-928 du 19 août 2014 relatif aux déchets d’équipements électriques et électroniques et aux équipements électriques et électroniques usagés.

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • À la découverte des plantes sauvages utiles

    À la découverte des plantes sauvages utiles

    Connaître les plantes sauvages de nos régions peut se révéler très utile : nombre d'entre elles sont aromatiques, médicinales, tinctoriales, dépolluantes, insecticides... ou toxiques ! Ce livre, richement illustré de photos, permet de mieux comprendre les différentes espèces de plantes sauvages de nos régions et d'en reconnaître plus d'une centaine. Il comporte pour chacune une présentation concise et claire (et un "pour éviter les confusions" bien utile pour certaines !) ainsi que ses principales propriétés et usages possibles (alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, écologiques,...).
  • Ces animaux qui font l’Histoire, 50 aventures d'animaux célèbres

    Ces animaux qui font l’Histoire, 50 aventures d'animaux célèbres

    Un cheval qui sait compter, des lions qui freinent l’avancée de la colonisation, un couple d’éléphants qui devient le symbole de l’amour idéal, un poulpe dont la mort fait la Une des journaux du monde entier... autant d’histoires vraies d’animaux célèbres qui ont marqué leur époque... Ces 50 histoires d’animaux célèbres - présentées par ordre chrologique - nous racontent aussi pourquoi chaque être vivant est particulier. Il n’y aura jamais qu’un seul Tilikum, Ourasi ou Knut. Chacun d’eux est unique et, à sa manière, a écrit ou écrit encore l’histoire, notre histoire.

Les dernières vidéos

  • Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff sur les risques du réchauffement climatique, en 1979 dans "les dossiers de l'écran" (archive INA).
  • Diesel, le scandale de la santé publique

    Diesel, le scandale de la santé publique

    Pourquoi le diesel reste plus toxique que l’essence ? Le diesel est-il vraiment moins émetteur de gaz à effet de serre ?Interview du docteur Thomas Bourdrel (membre du collectif “Strasbourg Respire”) par Elisabeth Martichoux. "Diesel, le scandale de la santé publique" (émission "état de santé" de La Chaîne Parlementaire - LCP - du 25 novembre 2017)retranscription disponible ici
« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr