2012 02 15 coccinellesIntroduite en Europe et aux Etats-Unis à la fin des années 1980 pour lutter contre les pucerons, la coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) menace les populations de coccinelles locales, essentiellement par prédation et compétition d'habitat.
Une étude scientifique menée en Belgique, Grande-Bretagne et Suisse entre 1990 et 2010 avec l'aide des habitants et publiée dans la revue Diversity and Distributions constate que les espèces locales sont aujourd'hui en déclin.


Ainsi, la coccinelle a deux points, Adalia bipunctata, a diminué de 30% et 44% en Belgique et Grande-Bretagne respectivement dans les 5 ans suivant l'arrivée de H. axyridis.

Dans ces pays, sur 8 espèces de coccinelles locales, le nombre des individus à chuté dans 5 espèces en Belgique et dans 7 en Angleterre. Seule rescapée du tableau, Coccinella septempunctata a résisté à l'envahisseur, vraisemblablement parce qu'elle est la seule à être aussi grande que H. Axyridis et qu'elle a un habitat est sensiblement différent.

La mise à mal de la diversité des espèces de coccinelles pose un problème majeur : H. axyridis et les coccinelles locales ne rendent pas forcément les mêmes services à la nature…

Source :
 Invasive alien predator causes rapid declines of native European ladybirds  (Revue Diversity and Distributions)

Fiche d'identification des coccinelles d'Europe (espèces locale et Harmonia axyridis) pdf button

2012 02 15 coccinelles pdf

 

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr