Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

2020 11 TED biais cognitifs87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.

2020 11 TED biais cognitifs

 


Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Faune invasive : pousse-toi de là que je m’y mette

Qu’est-ce que la faune invasive ou envahissante ? Quels sont les mécanismes de ces invasions écologiques ? Est-on en train d’assister à une multiplication systématique de ce phénomène ? Ces espèces sont-elles exclusivement néfastes ?

logo France Culture à écouter sur www.franceculture. fr (émission "La méthode scientifique")

More articles [EN]

The wet desert

2016 11 06 the wet desert video

england 150397 pixabay mini "Somewhere here, a landscape has been lost...". In UK, landscapes such as the Highlands of Scotland, The Lake District and Dartmoor are symbols of wilderness. However, these places have been farmed, mined and inhabited by people for millennia. In hidden corners of the moor, relics of its past cling on relics that point to the bizarre fact that when humans first arrived here, these open landscapes were temperate rainforests.

2016 11 06 the wet desert video


A lire ailleurs

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr