2011 03 PNAS 2050 water shortageDans 40 ans, plus d'un milliard d'êtres humains manqueront d'eau, sous l'effet conjugué du changement climatique et de l'urbanisation.
Ce seront la moitié de la population mondiale et la moitié du PIB mondial qui souffriront de la pénurie d'eau (si la gestion de l'eau n'est pas améliorée d'ici là). L'impact économique de cette catastrophe annoncée sera-t-il l'argument convaincant pour que la gestion de l'eau devienne la préoccupation de tous ?


2011 03 PNAS 2050 water shortageL'étude "Urban growth, climate change, and freshwater availability" (urbanisation, changement climatique et accès à l'eau) publiée par PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) propose des prévisions démographiques et hydrologiques, ainsi que des scénarios de changement climatique. Dans les villes, ce sont déjà actuellement 150 millions de gens qui manquent d'eau (moins de 100 litres par personne et par jour).

D'ici 2050, les villes compteront près de 3 milliards d'habitants supplémentaires. Ce seront donc plus d'un milliard d'êtres humains qui seront en pénurie d'eau, sous l'effet conjugué du changement climatique et de l'urbanisation. Dans les zones impactées, la population de poissons sera naturellement affectée par cette pénurie d'eau, avec des conséquences graves pour les habitants dans plusieurs régions.

Source : Etude Urban growth, climate change, and freshwater availability (PDF, en anglais) pdf button

 

2011 03 Veolia IFPRI water 2050

Le rapport "Without sustainability, 'severe' water scarcity by 2050" est réalisé par Veolia Water (filiale du groupe français à Chicago, spécialisée dans les services de traitement de l'eau et des eaux usées) et l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (International Food Policy Research Institute, IFPRI).
Il dresse un bilan à l'horizon 2050 pour quatre stratégies possibles d'ici là et souligne que la pénurie d'eau est un problème environnement et économique actuel.

En Chine et en Inde, la pénurie d'eau commence déjà à menacer dangereusement la croissance : plus de 1,4 milliard d'individus vivent déjà dans des zones à stress hydrique élevé dans ces deux pays.
Sans modification de la gestion de l'eau, d'ici 2050, ce sont 45% du PIB mondial (63 milliards de dollars) qui seront concernés et 52% de la population mondiale (4,8 milliards d'individus) qui vivront dans des zones touchées par le manque d'eau.

La préservation de l'eau est donc de plus en plus une décision économique, même pour les entreprises qui ne s'en occupent pas directement, ce qui devrait donc enfin toucher une corde sensible !

Source : Rapport Without sustainability, 'severe' water scarcity by 2050 (PDF, en anglais) pdf button

 


A lire aussi : Disponibilité d'eau : les différents seuils (m3/habitant/an)


 

 

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.