Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

La magie des chiffres a envahi les méthodes de gouvernement partout dans le monde. De là, le règne des « vérités » statistiques, des sondages d'opinion, des taux de croissance, etc. Ces chiffres acquièrent même une valeur normative, dictant tant les politiques publiques qu'économiques. Tout cela ne peut qu'annoncer un ordre totalitaire mondial, contraire à tous les divers héritages culturels de l'humanité.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Allemagne : indigestion générale due aux élevages de porcs

36 000. C’est le nombre de cochons que l’investisseur néerlandais Harry van Gennip veut élever dans un ancien kolkhoze situé dans l’ex-RDA. Loin d’être un précédent, ce projet d’étable géante vient s’ajouter aux nombreuses fermes industrielles d’élevage de porcs et de volailles qui ont déjà vu le jour en Allemagne. La méga-étable de trop ? L’exaspération enfle dans le pays et nourrit un mouvement de contestation fédéré autour d’un mot d’ordre : "On en a ras le bol".

logo novethic à lire sur novethic.fr

More articles [EN]

Under-taxing company cars cost 150 billions Euros a year

2014 10 balance subv pollution autoengland 150397 pixabay mini Lower rates applied by governments to company cars and diesel fuel in the 27 OECD countries & South Africa were a EUR 26.8 billion of foregone tax revenues in 2012.

But under-taxing of company cars in OECD means an overall cost much higher : an additionnal cost of EUR 150 billions follow from the increase of air pollution, carbon emissions, traffic congestions, road accidents and health ailments (EUR 116 billions additionnal annual cost).

Lire la suite...

A lire ailleurs

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr