Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

2012 02 annual rings 235858 pixabayFin 2011, la France a décidé de porter sa production d'électricité à partir de la combustion du bois à 430 MW d'ici 2020, alors que 200 MW étaient prévus à l'origine.
La biomasse représenterait alors plus du tiers des 23 % d'énergies renouvelables.

Pourtant, les arguments avancés sont démentis par les scientifiques.


Les deux arguments avancés sont que :
- cela n'utiliserait que 60% du renouvellement (81 millions de m3 / an) des abondantes forêts françaises, qui couvrent 30 % du territoire national
- le processus présente l'avantage d'un « bilan carbone neutre ».

Cette affirmation (très répandue) de carbo-neutralité de la combustion du bois est contredite par plusieurs études récentes.
Et la quantité de biomasse nécessaire serait un prélèvement insoutenable et nocif pour nos forêts.

 

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Energies : le nucléaire se fait dépasser par les renouvelables

Alors que s’ouvre mardi (21 octobre 2014) à Paris le premier salon international dédié au nucléaire, l’atome se fait dépasser dans le monde par les nouvelles énergies renouvelables, photovoltaïque et éolien.

logo mediapart  à lire sur mediapart.fr

More articles [EN]

Think twice about roof racks: added items cost you as much as +25% in gas

england 150397 pixabay mini While you get ready to hit the road this summer, think twice before hitching a roof racks to your car: added items cost you as much as 25% more in gas! In US, the increasing usage of roof racks (+200% in 2040) may turn into a real concern: they already are responsible for almost 1% of fuel consumption.
Lawrence Berkeley National Laboratory researcher Alan Meier and Yuche Chen of the National Renewable Energy Laboratory have estimated the fuel consumption penalty of roof racks.

Lire la suite...

A lire ailleurs

La bagnole : un truc de vieux !

Après une conclusion similaire pour la voiture neuve, un récent Baromètre AXA Prévention indique que c’est en fait au sens large - neuve et occasion - que la voiture séduit plutôt les gens âgés.
Ainsi, les 55-75 ans représentaient 30% des automobilistes en 2004 et 40% en 2014. Inversement, seulement 4% des conducteurs sont des jeunes 18-25 ans (contre 8% en 2004).

logo carfree à lire sur carfree.fr