Une éclipse qui voile le soleil pendant deux heures a forcément un impact sur la production d'énergie d'un pays, surtout s'il a misé sur l'énergie solaire.
Mais lequel ?
L'éclipse solaire du 20 mars 2015 a servi de test pour la régulation énergétique dans un moment où les énergies intermittentes varient brutalement. Et les effets en France et l'Allemagne - aux politiques énergétiques différentes - ont été comparés. Instructif.


L'éclipse solaire du 20 mars 2015 a montré que la régulation des énergies pouvaient très bien s'accommoder de la variation - même brutale - des énergies intermittentes. Et la comparaison des effets entre la France et l'Allemagne est intéressante à regarder de près.

En Allemagne, où 21,5 % de la capacité de production électrique est solaire (photovoltaïque), l'éclipse a fait plonger la production de 19,6% soit 7,46 gigawatts (GW) qui ont été compensés par l'hydroélectrique et une baisse de l'export.2015 03 eclipse production DE vp

En France, où 4,1 % de la capacité de production électrique est photovoltaïque, l'éclipse a fait plonger la production de 12,6% soit 0,67 gigawatts (GW) qui ont été compensés par l'hydroélectrique.

L'IEA a fait un graphe mettant en parallèle les situations de la France et de l'Allemagne. "Coupé" au moment précis du maximum de l'éclipse, il donne une vision intéressante des différences de ressources utilisées pour l'approvisionnement électrique des deux pays (quoique faussée par l'absence totale de vent en Allemagne ce jour-là).

2015 03 eclipse comparaison DE FR vp

Sources :

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.