2014 11 29 f

Je quitte Facebook.
J'en ai assez de sa politique abusive concernant les données. Marre de sa façon de gérer ce que devrais lire ou pas dans les publications de mes amis !

Je serai désormais uniquement sur le réseau diaspora* (diaspora icone framasphere)

Pour quitter Facebook (pas si simple) et/ou rejoindre diaspora, c'est par là !


Pourquoi je pars ?

Facebook est une entreprise dont le modèle économique repose sur la collecte des données personnelles de ses utilisateurs pour les revendre à des publicitaires.
Or, la collecte des informations s'est étendue à une analyse très poussée de l'activité de chacun (liste des "amis", liens suivis, commentaires,...) et a pris une ampleur qui la rende désormais inacceptable à mes yeux.

De plus en plus, le site affiche des publicités correspondant à chaque "profil" (pour augmenter les probabilités de "clic"). A la limite, "why not ?" d'autant plus que ça se contourne facilement par un module complémentaire de Firefox qui "nettoie" la colonne de pub :-)

Mais Facebook se permet aussi de plus en plus - grâce à une architecture hyper centralisée et un fonctionnement technique très opaque - de "faire le tri" dans ce que je peux lire et pas parmi les publications de mes "amis", de censurer ou mettre en avant des sujets que je suis supposée apprécier.

Je suis assez grande pour choisir ce qui m'intéresse et pas, mais Facebook ne me laisse pas ce choix (ce n'est absolument pas paramétrable !) et s'apprête à me faire accepter que cela s'aggrave... il n'y a donc d'autres choix que de s'en aller pour ne pas être manipulé !

Mais le fin du fin, c'est que Facebook récupèrera vos données bancaires et autres si vous interagissez ou payez via des sites qui affichent le module de partage Facebook (à lire ici). Et là encore, seule solution : partir !

Où je vais ? diaspora* !

2014 11 29 diaspora profil VP ok

Je préfère largement le modèle et la philosophie des logiciels libres et des réseaux sociaux distribués insensibles à la censure. Ces communautés fonctionnent sur un modèle distribué, avec un code informatique ouvert (téléchargeable par quiconque veut le modifier et en mettre une nouvelle version à disposition des autres.

Je rejoins donc Diaspora* via framasphère. Mon profil est ici : diasporaicone framasphere 

Après quelques semaines de pratique, je suis ravie des rencontres virtuelles que j'y ai faites, de la richesse et de la générosité des échanges !

Comment faire de même

Un signe de la "captivité acceptée" des membres de Facebook est la façon dont le réseau rechigne à nous laisser partir et effacer nos données !

Voilà qui peut aider : comment quitter Facebook et rejoindre un autre réseau (libre)
Attention, une fois la suppression demandée, vous n'apparaissez plus. Ca, c'est immédiat. Mais Facebook considère qu'il vous faut 15 jours de réflexion... et si vous avez le malheur de vous connecter dans ces 15 jours, hop ! votre compte est réactivé et vous devez refaire la manip (et ré-attendre 15 jours) !
Pensez, donc, à supprimer la "connexion automatique" et tous les onglets ou liens présents sur vos ordinateurs et portables...

Au plaisir de vous lire et d'échanger sur Diaspora* !

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • À la découverte des plantes sauvages utiles

    À la découverte des plantes sauvages utiles

    Connaître les plantes sauvages de nos régions peut se révéler très utile : nombre d'entre elles sont aromatiques, médicinales, tinctoriales, dépolluantes, insecticides... ou toxiques ! Ce livre, richement illustré de photos, permet de mieux comprendre les différentes espèces de plantes sauvages de nos régions et d'en reconnaître plus d'une centaine. Il comporte pour chacune une présentation concise et claire (et un "pour éviter les confusions" bien utile pour certaines !) ainsi que ses principales propriétés et usages possibles (alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, écologiques,...).
  • Ces animaux qui font l’Histoire, 50 aventures d'animaux célèbres

    Ces animaux qui font l’Histoire, 50 aventures d'animaux célèbres

    Un cheval qui sait compter, des lions qui freinent l’avancée de la colonisation, un couple d’éléphants qui devient le symbole de l’amour idéal, un poulpe dont la mort fait la Une des journaux du monde entier... autant d’histoires vraies d’animaux célèbres qui ont marqué leur époque... Ces 50 histoires d’animaux célèbres - présentées par ordre chrologique - nous racontent aussi pourquoi chaque être vivant est particulier. Il n’y aura jamais qu’un seul Tilikum, Ourasi ou Knut. Chacun d’eux est unique et, à sa manière, a écrit ou écrit encore l’histoire, notre histoire.

Les dernières vidéos

  • Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff sur les risques du réchauffement climatique, en 1979 dans "les dossiers de l'écran" (archive INA).
  • Diesel, le scandale de la santé publique

    Diesel, le scandale de la santé publique

    Pourquoi le diesel reste plus toxique que l’essence ? Le diesel est-il vraiment moins émetteur de gaz à effet de serre ?Interview du docteur Thomas Bourdrel (membre du collectif “Strasbourg Respire”) par Elisabeth Martichoux. "Diesel, le scandale de la santé publique" (émission "état de santé" de La Chaîne Parlementaire - LCP - du 25 novembre 2017)retranscription disponible ici

(réservé à l'auteur)

« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr