Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

2012 11 batteries 631853 pixabayEn 2010, 1 225 millions de piles et accumulateurs portables ont été mis sur le marché en France.
Ceci représente 33 398 tonnes (soit +14 % en nombre et +12 % en tonnage par rapport à 2009) dont 99% (1 068 millions) sont des piles (+13 % par rapport à 2009).

Mise sur le marché, collecte, traitement et recyclage : où en est-on ?


Mises sur le marché

Piles et accumulateurs portables (piles, piles boutons, assemblages en batterie ou accumulateurs scellés, pouvant être portés à la main et n'étant ni à usage industriel, ni à usage automobile).

Entre 2009 et 2010, les mises sur le marché :

  • des piles salines ont diminué (-16% en tonnage),
  • des piles alcalines ont augmenté (+ 9 % en tonnage),
  • des piles lithium sont restées relativement stables,
  • des piles zinc-air ont augmenté de 12% en nombre d'unités mais diminué de 32 % en tonnage (baisse des ventes de piles pour les clôtures électriques mais ventes stables des piles boutons pour matériel médical et prothèses auditives),
  • des accumulateurs Ni-MH ont augmenté de 23% en tonnage (augmentation des ventes de consoles de jeux vidéo et substitution des accumulateurs Ni-Cd par des accumulateurs Ni-MH),
  • des accumulateurs lithium augmentent fortement (+40%, 4 512 tonnes en 2010 / 3 241 en 2009), du fait des consommations de produits électroniques mobiles (MP3, appareils photos numériques, GPS, consoles de jeux…).

Piles et accumulateurs automobiles

8,3 millions de piles et accumulateurs automobiles ont été mis sur le marché en France en 2010 soit 139 817 tonnes (+3 % en unités et +11% en tonnage par rapport à 2009).
Cette augmentation est due à la prime à la casse et à un hiver 2009-2010 particulièrement rigoureux qui a accéléré la vente de batteries de rechange).

Piles et accumulateurs industriels

En 2010, 8,4 millions de piles et accumulateurs industriels ont été mis sur le marché, soit 59 488 tonnes (- 49 % en nombre et - 8 % en tonnage par rapport à 2009).
Ces baisses sont probablement dues à la crise économique pour les batteries au plomb du BTP, et au développement du secteur des énergies renouvelables pour les accumulateurs au lithium.

Collectes

222 155 tonnes de piles et accumulateurs usagés, tous types confondus, on été collectées en 2010 (+7% par rapport à 2009) :

  • +3% pour les piles et accumulateurs portables, chiffre révélateur des efforts de communication des organismes de collecte et de l'implication du grand public ; +5% pour les P&A automobiles ;
  • +29% pour les piles et accumulateurs industriels (ce qui s'explique principalement par la reprise de l'activité des filières repreneuses du plomb : la hausse du cours du plomb a impliqué une augmentation des quantités traitées et une baisse des quantités stockées).

Relativisons... Une grande partie des piles et accumulateurs mis sur le marché en France est incorporée à des produits qui finissent ensuite leur vie à l'étranger !

Traitement

La quantité totale de piles et accumulateurs traités déclarée pour 2010 par les opérateurs de traitement s'élève à 278 738 tonnes, contre 249 337 tonnes en 2009, soit une hausse de 12 %.

Recyclage

Aucun chiffre n'est donné pour 2010 car la directive européenne 2006/66/CE relative aux piles et accumulateurs et aux déchets de piles et accumulateurs s'applique mais le mode de calcul des rendements de recyclage n'était pas encore défini en 2010.

Source :
Piles et accumulateurs (données 2010) - ADEME

 

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Le jeu trouble de Stéphane Le Foll sur les pesticides

Le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a mis tout son poids dans la balance pour que l'usage des insecticides ne baisse pas trop en France : il s’est adressé aux députés lundi, dans une lettre argumentée, pour les inciter à ne pas se prononcer en faveur d’une interdiction simple et totale. La missive, datée du 11 mars et que Le Monde s’est procurée, s’apparente à un procédé pour le moins inhabituel. Et une démarche qui va à l'encontre de ce que conseillent scientifiques et observateurs de la biodiversité.

logo lemonde frà lire sur LeMonde.fr

More articles [EN]

Under-taxing company cars cost 150 billions Euros a year

2014 10 balance subv pollution autoengland 150397 pixabay mini Lower rates applied by governments to company cars and diesel fuel in the 27 OECD countries & South Africa were a EUR 26.8 billion of foregone tax revenues in 2012.

But under-taxing of company cars in OECD means an overall cost much higher : an additionnal cost of EUR 150 billions follow from the increase of air pollution, carbon emissions, traffic congestions, road accidents and health ailments (EUR 116 billions additionnal annual cost).

Lire la suite...

A lire ailleurs

« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr