2012 11 batteries 631853 pixabayEn 2010, 1 225 millions de piles et accumulateurs portables ont été mis sur le marché en France.
Ceci représente 33 398 tonnes (soit +14 % en nombre et +12 % en tonnage par rapport à 2009) dont 99% (1 068 millions) sont des piles (+13 % par rapport à 2009).

Mise sur le marché, collecte, traitement et recyclage : où en est-on ?


Mises sur le marché

Piles et accumulateurs portables (piles, piles boutons, assemblages en batterie ou accumulateurs scellés, pouvant être portés à la main et n'étant ni à usage industriel, ni à usage automobile).

Entre 2009 et 2010, les mises sur le marché :

  • des piles salines ont diminué (-16% en tonnage),
  • des piles alcalines ont augmenté (+ 9 % en tonnage),
  • des piles lithium sont restées relativement stables,
  • des piles zinc-air ont augmenté de 12% en nombre d'unités mais diminué de 32 % en tonnage (baisse des ventes de piles pour les clôtures électriques mais ventes stables des piles boutons pour matériel médical et prothèses auditives),
  • des accumulateurs Ni-MH ont augmenté de 23% en tonnage (augmentation des ventes de consoles de jeux vidéo et substitution des accumulateurs Ni-Cd par des accumulateurs Ni-MH),
  • des accumulateurs lithium augmentent fortement (+40%, 4 512 tonnes en 2010 / 3 241 en 2009), du fait des consommations de produits électroniques mobiles (MP3, appareils photos numériques, GPS, consoles de jeux…).

Piles et accumulateurs automobiles

8,3 millions de piles et accumulateurs automobiles ont été mis sur le marché en France en 2010 soit 139 817 tonnes (+3 % en unités et +11% en tonnage par rapport à 2009).
Cette augmentation est due à la prime à la casse et à un hiver 2009-2010 particulièrement rigoureux qui a accéléré la vente de batteries de rechange).

Piles et accumulateurs industriels

En 2010, 8,4 millions de piles et accumulateurs industriels ont été mis sur le marché, soit 59 488 tonnes (- 49 % en nombre et - 8 % en tonnage par rapport à 2009).
Ces baisses sont probablement dues à la crise économique pour les batteries au plomb du BTP, et au développement du secteur des énergies renouvelables pour les accumulateurs au lithium.

Collectes

222 155 tonnes de piles et accumulateurs usagés, tous types confondus, on été collectées en 2010 (+7% par rapport à 2009) :

  • +3% pour les piles et accumulateurs portables, chiffre révélateur des efforts de communication des organismes de collecte et de l'implication du grand public ; +5% pour les P&A automobiles ;
  • +29% pour les piles et accumulateurs industriels (ce qui s'explique principalement par la reprise de l'activité des filières repreneuses du plomb : la hausse du cours du plomb a impliqué une augmentation des quantités traitées et une baisse des quantités stockées).

Relativisons... Une grande partie des piles et accumulateurs mis sur le marché en France est incorporée à des produits qui finissent ensuite leur vie à l'étranger !

Traitement

La quantité totale de piles et accumulateurs traités déclarée pour 2010 par les opérateurs de traitement s'élève à 278 738 tonnes, contre 249 337 tonnes en 2009, soit une hausse de 12 %.

Recyclage

Aucun chiffre n'est donné pour 2010 car la directive européenne 2006/66/CE relative aux piles et accumulateurs et aux déchets de piles et accumulateurs s'applique mais le mode de calcul des rendements de recyclage n'était pas encore défini en 2010.

Source :
Piles et accumulateurs (données 2010) - ADEME

 

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.