2012 03 worker 668572 pixabayEn 2010, le secteur du BTP est le second consommateur européen de plastiques avec 20,6 % de la consommation globale en Europe.
Il a utilisé 9,54 millions de tonnes de plastiques et produit 1,4 million de tonnes de déchets en Europe, soit 5,5 % des déchets plastiques en Europe.
L'Association européenne des producteurs de matières plastiques, PlasticsEurope, présente son bilan 2010.


Ces déchets ont été valorisés à 56,2% (+4,3% par rapport à 2009) en Europe :

  • 20 % par recyclage mécanique (broyage puis réutilisation pour fabriquer de nouvelles pièces)
    soit 273 000 tonnes
  • 36,2% par valorisation énergétique (incinération), avec de fortes disparités en terme de récupération, de recyclage et de valorisation énergétique en fonction des pays.

Les plastiques sont de plus en plus utilisés dans le secteur du bâtiment et de la construction, sur une gamme de plus en plus large d'application (revêtements de murs et de sols, plafonds tendus, canalisations, tubes, raccords, châssis de fenêtres,...) pour - selon l'association des producteurs - leur résistance à la corrosion, leur durabilité, leur isolation, leur faible coût et l'esthétique de leur finition. Le PVC (chlorure de polyvinyle) est la matière la plus utilisée avec le polyéthylène (PE).

2012 03 dechets plastiques BTP taux pays

L'étude pointe d'importantes disparités d'un pays à l'autre entre les taux de valorisation.
8 pays récupèrent plus de 80% des déchets plastiques du bâtiment et de la construction : Autriche, Belgique, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Suisse et Suède. 6 pays ne récupèrent pas ces déchets et 3 autres en récupèrent moins de 5%.

Bonne élève, l'Allemagne valorise 96% de ces déchets (69,3% énergétiquement ; 26,5% par recyclage).

L'Italie et l'Espagne mettent en décharge plus de 80 % de ces déchets et n'ont recyclé que 12,5 % et 16,5 % respectivement. Le Royaume-Uni recycle 31,6 % des déchets récupérés mais en met 67,1% en décharge (peu de recours à la valorisation énergétique Outre-Manche qui s'établit à seulement 1,3% alors que la moyenne européenne est de 36,2 %. 

En France, 40,7 % des déchets plastiques du secteur ont été mis en décharge en 2010 (moins que la moyenne européenne de 43,8 %), 16,1 % des déchets ont été recyclés (moins que la moyenne européenne de 20%) et 43,2% ont été valorisés énergétiquement (7% de plus que la moyenne) et 40,7 % mis en décharge.
Le Grenelle de l'environnement prévoit pourtant de réduire de 15 % d'ici à 2012 les déchets enfouis ou incinérés et de porter à 70 % le taux de réemploi, recyclage et valorisation matière pour les déchets non dangereux du BTP d'ici à 2020 : il y a du chemin à faire en matière des déchets plastiques du secteur.

Source :
Association européenne des producteurs de matières plastiques PlasticsEurope.
Etude comparative sur la valorisation des déchets plastiques du bâtiment en 2010 dans les 27 états membres de l'Union européenne (UE) ainsi qu'en Norvège et en Suisse.

 

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.