Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

Les cigarettes ne nuisent pas qu'à la santé des fumeurs... surtout quand les mégots finissent leur trajet près des côtes ! Et c'est souvent le cas : les mégots représentent 40% des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée. Problème : en plus d'être des déchets plastiques néfastes aux animaux marins, les mégots ont un impact environnemental : ils acidifient l'eau de mer, y dissolvent des métaux et favorisent la présence de bactéries inhabituelles près des côtes.

Des chercheurs de l’Institut méditerranéen d'océanologie (MIO, France) et de l’Institut national des sciences et technologies de la mer (INSTM, Tunisie) ont évalué l'impact des mégots de cigarettes sur la diversité des microorganismes et la libération de métaux dans l’environnement marin en Tunisie. Ils ont publié leur résultats dans la revue "Estuarine, Coastal and Shelf Science" en août 2020.

Des déchets plastiques...

Les filtres de cigarette sont les plus courants parmi les déchets plastiques retrouvés dans l'environnement : chaque année, plus de 6 000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde... et les mégots ne sont pas tous jetés dans un cendrier ! On estime qu'il y a plus d’un demi-million de tonnes de mégots rejetés dans l’environnement et ils représentent jusqu’à 40 % des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée. Or, ils sont un vrai danger quand ils sont jetés sur des plages : composés principalement de matière plastique, ils sont très faiblement biodégradables et, après avoir servi, ils contiennent de nombreux composés toxiques issus de la combustion.

... truffés de métaux

Usagés ou intacts, les filtres de cigarette modifient l'eau et le fond marin près des côtes - le sédiment côtier - car ils diminuent son pH et y dissolvent du cadmium (Cd), du molybdène (Mo) et du vanadium (V) tout en augmentant les taux de fer (Fe), de manganèse (Mn) et de zinc (Zn) dans l'eau de mer.

Pire : les filtres de cigarette ayant servis finissent par modifier la composition des bactéries présentes dans les sédiments de surface : ils provoquent une diminution de certaines bactéries (phyla Bacteroidetes et Cyanobacteria) en favorisant le développement de bactéries que l'on trouve généralement dans les profondeurs, à proximité des sites hydrothermaux sous-marins profonds appelés "fumeurs noirs" (phyla Gammaproteobacteria, Firmicutes et Thermotogae).

 


Source :

weblink Impact of cigarette butts on microbial diversity and dissolved trace metals in coastal marine sediment

 

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Le jeu trouble de Stéphane Le Foll sur les pesticides

Le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a mis tout son poids dans la balance pour que l'usage des insecticides ne baisse pas trop en France : il s’est adressé aux députés lundi, dans une lettre argumentée, pour les inciter à ne pas se prononcer en faveur d’une interdiction simple et totale. La missive, datée du 11 mars et que Le Monde s’est procurée, s’apparente à un procédé pour le moins inhabituel. Et une démarche qui va à l'encontre de ce que conseillent scientifiques et observateurs de la biodiversité.

logo lemonde frà lire sur LeMonde.fr

More articles [EN]

Under-taxing company cars cost 150 billions Euros a year

2014 10 balance subv pollution autoengland 150397 pixabay mini Lower rates applied by governments to company cars and diesel fuel in the 27 OECD countries & South Africa were a EUR 26.8 billion of foregone tax revenues in 2012.

But under-taxing of company cars in OECD means an overall cost much higher : an additionnal cost of EUR 150 billions follow from the increase of air pollution, carbon emissions, traffic congestions, road accidents and health ailments (EUR 116 billions additionnal annual cost).

Lire la suite...