Face aux manifestations citoyennes pour le climat, le gouvernement a réuni 150 femmes et hommes (non volontaires au départ) pour constituer une "Convention Citoyenne pour le Climat". Leur mission était de faire des propositions concrètes pour réduire - vite et bien - nos émissions de gaz à effet de serre.
Vous en avez entendu parler mais vous ne connaissez pas exactement les propositions faites (et qui devaient être reprises à 100% par le gouvernement) ? Elles sont là. Celles qui ont déjà été écartées malgré les promesses aussi...


En 2019, l’empreinte carbone moyenne d’un Français était de 11,2 tonnes d’équivalent CO2 alors qu’elle devrait être de 2 tonnes par an pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Il faut donc - et vite ! - revoir nos modes de vie et nos manières de consommer, de produire et travailler, de se déplacer, de se loger et de se nourrir pour réduire de 40 % (par rapport à l'année 1990) d’ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre (GES)

Les membres de la "Convention Citoyenne pour le Climat" sont 150 femmes et hommes de 16 à 80 ans, de toutes origines et professions, sélectionnés par tirage au sort sans s’être portés volontaires préalablement. Ils ont travaillé et auditionné de nombreux experts pour finaliser leurs propositions.

Le gouvernement s'était engagé à reprendre toutes ces propositions et/ou à les soumettre à referendum (en 2021...).

Pourtant, dès fin juin, Emmanuel Macron avait fait valoir 3 "jokers :

  • la taxe de 4 % sur les dividendes (pour ne pas risquer de freiner les investissements),
  • la réduction de la vitesse sur autoroute à 110 km/h
  • la réécriture du préambule de la Constitution (avec pour argument que la protection de l’environnement ne peut se placer au-dessus des libertés publiques).

Mise à jour du 30.09.2020 : le gouvernement a lancé ses enchères sur la 5G le 30 septembre, alors qu'un moratoire sur la 5G, ainsi qu'une réflexion démocratique sur toute nouvelle technologie, faisaient partie des 150 propositions... des membres de la Convention citoyenne pour le climat (et pas des Amish ou des "adeptes de la bougie" comme l'a laissé entendre Emmanuel Macron le 15 septembre).

pdf button Les propositions de la Convention citoyenne pour le climat

 

Vous cherchez une info précise ?