Pris à parti par des associations et des députés européens lors de la Conférence environnementale 2013, le Ministre délégué à la pêche Frédéric Cuvillier n'a pas dit pourquoi la France bloque actuellement l’avancée du dossier « pêche profonde » au Conseil des ministres de l’Union Européenne.
Une attitude qui laisse perplexe tant ce manque de sincérité et de courage ne profite qu'à une seule flotte de pêche éco-destructrice et déficitaire malgré de larges subventions publiques....

La France s’oppose actuellement - seule - à l’interdiction au niveau européen du chalutage profond et à l’adoption d’autres mesures pour la protection des océans profonds.
Dans ces discussions visant à mettre en conformité le droit communautaire avec les mesures adoptées au niveau international pour la pêche profonde, cette "bataille" isolée et incompréhensible serait-elle livrée pour soutenir quelques intérêts financiers isolés ?

La pêche au filet maillant reste répandue, notamment près des côtes.
Deux études scientifiques viennent de montrer que ces filets verticaux tuent près d'un demi million d'oiseaux marins plongeurs chaque année.
Et que les populations d'oiseaux marins concernés augmentent très nettement dès que ces filets disparaissent dans une zone marine.
 

2013 06 concrete plant 1320200 pixabayLe "décret bois" du 15 mars 2010 imposait une quantité minimale de bois dans les nouvelles constructions. Mais, voilà qui gênait des professionnels du ciment et du béton.
C'est ainsi qu'après saisine du Conseil constitutionnel, ce décret a été invalidé par décision du 24 mai 2013, avec pour arguments principaux l'atteinte à la liberté (!) et la "non-consultation du public" dans un décret environnemental !

2013 05 etiquette pesticideDes dizaines de produits phytosanitaires agricoles ou domestiques restent autorisés par la Direction générale de l'alimentation (DGAL), sous tutelle du ministère de l'agriculture, sans tenir compte des alertes de l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).

En menaçant de déposer plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" fin avril 2013, l'association Générations Futures a obtenu qu'un audit soit lancé.
Car la DGAL, dirigée par Patrick Dehaumont, semble effectivement très lente à modifier ses autorisations de mise sur le marché des insecticides, herbicides ou autres fongicides...
Le ministre de l'agriculture teste donc le fonctionnement de ses dispositifs, fort bien : c'était même le minimum minimorum au vu des "lenteurs", mais à quand une prise de décision plus réactive et transparente ?

Le lithium est de plus en plus répandu dans les piles et batteries alimentant appareils électroniques et véhicules électriques.
Cette demande en hausse constante amplifie le cortège de nuisances environnementales et humaines autour des zones d'extraction. Et d'autant plus que le taux européen de recyclage du lithium est très faible.
Dans sa quête de "solutions propres", l'Union européenne a-t-elle raison de se rendre de plus en plus dépendante de ce métal pas si "vert" que ça ?

2013 01 label bio UELa Commission européenne fait une enquête en ligne sur l’agriculture biologique (qui représente 5 % des cultures dans l'Union européenne à ce jour), suite à un rapport sur la législation remis à la Commission en mai 2012. Les résultats de cette consultation - prévus pour la fin 2013 - devraient servir à orienter les décisions pour actualiser la réglementation.
Chacun - citoyen, entreprise, collectivité - est invité à répondre en ligne avant le 10 avril 2013 à ce questionnaire (qui répond au doux nom de "Réexamen de la législation et du plan d'action de l'UE en matière d'agriculture biologique") sur les labels, les prix, les pesticides, les OGM, le bien-être animal, l'orientation des fonds destinés aux recherches agronomiques, ...

2012 12 MM lisaLe conseil municipal de Los Angeles (USA) a récemment adopté, à l’unanimité, le lancement d'une campagne meatless monday pour encourager les habitants de la ville à réduire leur consommation de viande, en la supprimant de leur menu un jour par semaine.

Appuyée sur des outils de communication et la participation de restaurants, cette initiative est l'une des nombreuses démarches du mouvement international "lundis sans viande".

Où ? Pourquoi ? Comment ? Voici un petit tour d'horizon de ce mouvement qui veut faire réfléchir sur les impacts de l'alimentation sur l'Homme et son environnement... et compte de plus en plus de participants - individuels, restaurants et collectivités - également en France !

Centrale électrique géothermique de Nesjavellir, à Þingvellir, en Islande.

L’association française des professionnels de la géothermie (AFPG) a élaboré un rapport concernant le marché de la géothermie en France en 2011.
Ce premier bilan dresse l’état de cette filière verte, son utilisation par les particuliers et les collectivités et ses évolutions attendues dans les prochaines années.

Photo : Centrale électrique géothermique de Nesjavellir,
à Þingvellir, en Islande.

2012 11 livre SER ENR

Dans son Livre Blanc (janvier 2012),
le Syndicat des Energies Renouvelables (SER)
met en avant les avantages des énergies renouvelables (EnR) et des chiffres.

2012 11 gulli 349496 pixabay1,36 million de mètres carrés de toitures végétales ont été réalisés en France en 2011.
Elles représentent 4% des 25 millions de mètres carrés de toiture dans l'hexagone.
Le marché de la toiture végétale représente désormais en France quelques 35 millions d'euros de chiffre d'affaires, notamment dans les marchés publics.

2012 11 nature 1535468 pixabayAu 30 juin 2011, il y avait en France environ 3 800 éoliennes (dans des parcs allant de 1 à 70 machines) pour une puissance totale installée de 6 253 MW (dont 42 MW dans les DOM). La Programmation pluriannuelle des investissements prévoient au moins 25 000 MW installés en 2020.
Source : Ademe
A voir aussi
: Production éolienne française en 2010 - Gisement éolien en France - Parc éolien maritime européen

 

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Il faut sauver nos oiseaux !

    Il faut sauver nos oiseaux !

    Le titre dit tout : nos oiseaux disparaissent et il faut réagir ! Car la situation est grave, mais il est encore possible de mettre en place de mesures de préservation. Ce livre fait le tour des causes de la disparition des oiseaux en France (souvent liées aux activités humaines), souligne l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, et détaille la situation pour quelques espèces dits "communes" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, aujourd'hui particulièrement en danger... avec quelques espoirs pour l'avenir si nous agissons pour freiner leur raréfaction !
  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.

Les dernières vidéos

  • Climate Action Tracker (octobre 2020)

    Climate Action Tracker (octobre 2020)

    En novembre 2015, 197 pays se sont réunis à Paris et sont convenus de poursuivre les efforts pour circonscrire la hausse de la température sur notre planète à 1,5 degré Celsius. Le « Climate Action Tracker » surveille la progression vers les engagements de 36 pays, responsables d'environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre aujourd'hui. Les nouvelles sont mauvaises : les émissions continuent d'augmenter et ont déjà réchauffé la planète de 1,1 degré Celsius. En cause : l'ambition initiale très insuffisante et - en plus - un retard considérable par rapport à ces engagements peu ambitieux !
  • Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    Trois biais qui façonnent notre vision du monde

    87% des scientifiques pensent que les humains contribuent au changement climatique... mais seulement 50% du public ! Cela amène une question : "qu'est-ce qui définit la perception que l'on a de la science ?" Le météorologiste J. Marshall Shepherd y répond en faisant le lien avec les systèmes de croyance et préjugés. Les trois principaux : le biais de confirmation, l'effet Dunning-Kruger et la dissonance cognitive. A écouter pour comprendre comment nous déformons - tous ! - nos propres raisonnements.
Énergie solaire : ça chauffe ?

Comment fonctionne l’énergie photovoltaïque et sur quels principes reposent sa production ? Quels sont les avantages et les limites de cette technologie ? Comment la recherche est-elle mobilisée pour améliorer les performance du photovoltaïque ?

logo France Culture à écouter sur www.franceculture. fr (émission "La méthode scientifique")